L'offre de produits

Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par Photo du profil de Kim Salt Kim Salt, il y a 1 an et 11 mois.

  • Auteur
    Messages
  • #916
    Photo du profil de Bastien Flück Bastien Flück 
    Participant

    Quelle offre ? Quels prix ?

    Notre supermarché a parmi ses missions, celle de répondre aux besoins des habitants du quartier. La mixité des profils de consommateurs est à prendre en compte dans un quartier comme celui-ci, la question de l’offre et du prix des produits proposés au sein du SPP en est d’autant plus primordiale.

    Avoir le choix du produit désiré est important, mais jusqu’où devons-nous étendre l’offre ? Par exemple les œufs : un œuf très bas prix de poule en batterie, un œuf éthique et local et un œuf top bio-éthique-meyrin mais cher ? Est-ce trop d’offre, pas assez ? Quel est l’intrus ?

    Le prix : doit-on avoir un prix bas équivalemment à nos chères Migroop ? Y aura-t-il des consommateurs pour acheter des œufs à … francs les 6 ?

    Qu’en pensez-vous ?

    #918
    Photo du profil de Kim Salt Kim Salt 
    Participant

    Bonjour ! Voilà mon avis sur la question… je comprends la préoccupation qui est bien justifiée et qui reflète une réalité sociale actuelle mais je ne suis pas sûre de comprendre où se situe le débat au vue de la charte que nous avons mise sur pied. Nous y parlons de circuit court, de valorisation de la production artisanale, on y parle d’une alternative durable et résiliente à l’industrie agro-alimentaire, etc. etc. Comment peut-on donc avoir un débat sur les œufs pas chers produits en batterie ?! Comment estimer que des tomates à 2 chf le kilo produite en Espagne avec une main d’œuvre exploitée peut correspondre au choix éthique que veut (voulait ?) représenter le SPP ? Comment sortir d’une précarité sociale locale en offrant des produits à bas prix tout en plongeant ou en maintenant une précarité sociale à l’étranger (import-export de précarité) ? Je pense qu’on peut offrir des produits de qualité tout en maintenant un prix raisonnable. Et ce d’autant plus que le but est justement d’avoir le moins d’intermédiaire possible pour maintenir un prix réel. On peut encourager les gens à accorder plus d’importance à leur budget annuel de nourriture plutôt qu’à leur budget loisir. On peut offrir un prix plus que cassé sur les invendus pour tout ceux qui ne peuvent pas dépenser plus… à méditer et à débattre mais voilà ma réaction à chaud.
    Bonne continuation et au plaisir,
    Kim

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Contactez-nous !

Nous vous répondrons dès que possible !

Envoi en cours

©2017 Plateforme participative de l'écoquartier des Vergers

Connectez-vous

or    

Forgot your details?

Create Account